Le prix de l’électricité a son importance au moment d’établir un budget pour les entreprises. C’est surtout le prix du kWh d’électricité qui influe sur la facture finale d’énergie de celles-ci et des collectivités. Depuis le début du mois d’octobre, les prix de l’électricité sur les marchés dépassent régulièrement les 250€/MWh aux heures de pointe et ont même atteint près de 400€/MWh en France début octobre 2021. S’agit-il d’une problématique de coûts de production d’énergie avec un prix marginal indexé sur les prix du gaz ou s’agit-il d’un enjeu de réduction des consommations d’énergie et d’efficacité énergétique ? Le développement des ENR, énergies renouvelables, répond-il à un vrai besoin ?
Effigreen Consulting s’engage dans l’accompagnement des entreprises, collectivités locales et administrations, dans la gestion des problématiques liées à l’énergie et à la recherche des solutions les plus efficientes. Des pratiques comme l’autoconsommation individuelle ou collective s’avèrent créatrices de nouvelles opportunités et baisses de budget.



L’autoconsommation est-elle un début de solution à la hausse des prix de l’énergie ?

L’utilisation des énergies renouvelables (ENR), interroge. Quels sont les choix les plus pertinents ? Est-il préférable d’installer des panneaux photovoltaïques et revendre l’électricité produite aux tarifs réglementaires de rachat ou alors autoproduire pour autoconsommer ? Dans le 1er cas, l’énergie produite est réinjectée de “manière aveugle” dans le réseau de distribution et peut générer des complexités de mesures et de pilotage liées à la nécessité d’équilibrer la production avec la consommation. Dans le second cas, les quantités d’électricité obtenues sont directement déduites de la consommation du producteur qui voit ainsi sa facture d’électricité réduite du montant valorisé des MWh produits localement.

Alors, faut-il revendre ou consommer sa production d’énergie ?

Les 2 systèmes sont subventionnés par les tarifs de rachat pour la revente ou par la prime d’investissement pour l’autoconsommation, avec un tarif d’acheminement réduit. L’électricité non consommée est revendue à un prix peu attractif. L’objectif de l’autoconsommation étant de réussir à être au plus près du taux de 100%.

Les 2 approches (revente et autoconsommation) ne répondent pas aux mêmes besoins.

  • La première a pour vocation de répondre aux objectifs français en matière de part ENR (33% en 2030) et génère un revenu pour tous les KWh produits. Ce revenu est amené à réduire progressivement.
  • La seconde approche permet de réduire directement la facture énergétique des autoconsommateurs. Celle-ci sera d’autant plus intéressante si le projet a été correctement dimensionné à partir des usages, afin de prendre en compte les différents aléas liés à l’intermittence des ENR.


Devenir producteur local pour autoconsommer est un enjeu économique stratégique

Qu’il s’agisse d’autoconsommation individuelle ou collective, ces solutions demeurent locales et présentent de nombreux avantages, à condition de savoir comment les utiliser.
L’autoconsommation constitue donc un des leviers pour développer une stratégie “gagnant / gagnant” pour les acteurs concernés. L’autoconsommation collective apporte une réponse nouvelle pour optimiser les flux entrants et sortants, les taux d’autoconsommation et les taux d’autoproduction, en agrégeant différents usages issus de consommateurs disposant de différents types de bâtiments. Exemples : une école, un bâtiment communal ou un bâtiment constitué de logements.

Prendre en compte les spécificités locales pour une production efficiente de l’énergie

La constitution de périmètres locaux avec des outils adaptés présente de nouvelles opportunités techniques et fonctionnelles. Ces outils contribueront à déconcentrer la production d’énergie en tenant compte des spécificités du contexte local et à profiter au mieux des énergies renouvelables. De plus, cette stratégie permettra de limiter les impacts techniques et financiers liés à l’intégration de plus en plus complexe de ces énergies sur les réseaux, position défendue par le pacte européen.

Effigreen développe des solutions de dimensionnement et de valorisation des ENR en mode d’autoconsommation individuelle ou collective avec une méthodologie centrée sur les usages pour optimiser le rendement économique.

Contactez-nous par téléphone au 01 72 87 56 60, par email contact@effigreen-consulting.net ou via notre formulaire de contact pour un accompagnement personnalisé.